LE DIPLÔME D'ETAT 





Le diplôme d'Etat (DE) est un diplôme national homologué III (bac + 2). Il est délivré après
examen sur épreuves, au terme d'une formation diplômante ou par la voie de la validation des acquis de l'expérience (VAE).  

Les examens sur épreuves
    -    Inscriptions
Les sessions annuelles d'examen sont organisées par les Directions régionales des affaires culturelles Drac. Les dossiers d’inscription sont à retirer en mai-juin auprès de la Drac de son lieu de domiciliation. Les inscriptions sont closes le
30 juin précédant l’année scolaire de chaque session.
Les candidats doivent être majeurs, titulaires du baccalauréat et d'un diplôme d'études musicales (DEM) ou d'une médaille d'or obtenus dans un conservatoire à rayonnement régional ou départemental (CRR ou CRD).
 
 

 Le DEM sera remplacé par le diplôme national d'orientation professionnelle (DNOP) à partir de 2009. Le DNOP sera délivré après le cycle d'enseignement professionnel initial dispensé aux sein des CRR et CRD. Pour en savoir plus sur ce nouveau diplôme cliquez ici.
La mise en place du cycle d'enseignement professionnel initial (CEPI) est retardée faute de moyens!

Une licence de musicologie ou une admissibilité au concours d'entrée d'un des deux conservatoires nationaux supérieurs permettent également de s'inscrire.
Les candidats peuvent se présenter au maximum 3 fois à l'examen du DE. Il n'y a aucune limite d'âge.
Pour prendre connaissance de l'intégralité du texte concernant les conditions d'inscritions au DE :
Arrêté du 16 juin 2003 relatif à l’examen du diplôme d’Etat de professeur de musique sur épreuves (modifié mai 2005)

    -    
Sessions d'examens
Chaque session annuelle concerne
quatre à six disciplines parmi les suivantes :
Accompagnement (options : instruments, voix, danse), accordéon, alto, basson, chant, clarinette, contrebasse, cor, direction d'ensembles instrumentaux, direction d'ensembles vocaux, flûte traversière, formation musicale (spécialité musique, spécialité danse), guitare, harpe, hautbois, jazz, instruments anciens, musique traditionnelle, percussion, piano, musiques actuelles amplifiées, saxophone, trombone, trompette, tuba, violon, violoncelle.
Session 2007-2008 :
Accordéon, alto, guitare, trombone
Session 2008-2009 :
Disciplines annoncées au courant du 1er semestre 2008

   -    
Nature des épreuves
L'examen se compose de deux parties :
- Les épreuves d'
admissibilité destinées à évaluer les qualités techniques musicales des candidats (épreuves instrumentales et d'analyse musicale)
- Les épreuves d'
admission (pédagogie, entretien avec le jury) concernent les aptitudes pédagogiques du candidat    
Nature des épreuves (
annexe de l'Arrêté du 16 juin 2003 relatif à l’examen du diplôme d’Etat de professeur de musique sur épreuves, prévue par son article 6) :
-
Accompagnement
-
Chant
-
Direction d'ensembles vocaux
-
Direction d'ensembles instrumentaux
-
Formation musicale
-
Instruments anciens
-
Instruments classiques
-
Jazz
-
Musiques actuelles amplifiées
-
Musique traditionnelle 

                                                                                               haut de page

La formation diplômante des Cefedem
Placés sous la tutelle du ministère de la Culture, les Cefedem (Centre de formation des enseignants de danse et de musique) préparent au DE de professeur de musique. 

    -    Conditions d'admission
Aucune limite d'âge n'est fixée.
Les candidats doivent être titulaires d'un baccalauréat et du DEM
dans la discipline choisie.
La sélection s'effectue sur dossier, suivie de tests d'entrée qui se composent d'épreuves théoriques (culture générale et musicale), d'épreuves pratiques (interprétation vocale ou instrumentale et déchiffrage) et d'un entretien avec le jury.
Chaque établissement accueille chaque année une trentaine d'étudiants. Les candidats doivent retirer un dossier d'inscription auprès du Cefedem de leur choix. Les dates des tests d'admission sont fixées par chacun des établissements.

    -    Cursus
Le diplôme est délivré sur contrôle continu et évaluation terminale à l'issue d'un cursus de
deux ans qui comprend environ 1000 heures de formation théorique et pratique, orientée sur la pédagogie et organisée en quatre modules :
Pratique musicale : perfectionnement instrumental, stages, musique de chambre, direction, improvisation
Culture musicale : composition et arrangement, écriture et analyse, histoire de la musique, électroacoustique...
Culture pédagogique : sociologie, ateliers corporels, communication, psychologie de l'enfant
Pratique pédagogique : analyse des pratiques pédagogiques, méthodologie, expression orale et stage pratique

La formation continue
Les Cefedem proposent, le plus souvent, une formation en trois ans au Diplôme d'Etat dans le cadre de la formation continue. Par ailleurs des programmes de formation continue pour la préparation au Diplôme d'Etat sont organisés par les associations régionales et départementales de développement musical. D'autres formations, destinées aux enseignants sont organisées par des institutions publiques ou associatives.

                                                                                                haut de page

La validation des acquis de l'expérience

Calendrier des sessions 2012

La validation des acquis de l'expérience a été mise en place au début des années 2000. Cette disposition permet de faire valoir une expérience, en tout ou partie, dans un domaine précis afin d'obtenir le diplôme correspondant aux acquis. Seule condition : avoir exercé cette activité en tant que salarié ou bénévole, pendant une durée cumulée d’au moins trois ans.
Les acquis de l'expérience sont appréciés par un jury créé à cet effet (le jury VAE est constitué de 25% de professionnels au minimum), au regard d'un dossier et d'un entretien.
Avant toute démarche il est conseillé de se référer au
référentiel d'activités et de compétence du diplôme d'état de professeur de musique publié en annexe de la l'arrêté du 29 mars 2006 publié au Journal officiel n° 146 du 25 juin 2006.
La procédure de validation des acquis de l'expérience et les modalités d'évaluation pour l'obtention du DE sont précisemment indiquées dans cet
arrêté du 29 mars 2006 publié au Journal officiel n° 146 du 25 juin 2006 modifié par l'arrêté du 27 juillet 2006 pulié au Journal officiel du 10 août 2006.
Le jury de validation des acquis de l'expérience du diplôme d'Etat de professeur de musique peut décider de l'attribution du diplôme aux candidats, sur la base de l'examen du dossier de demande de validation des acquis de l'expérience, d'un entretien et, le cas échéant, d'une mise en situation professionnelle, réelle ou reconstituée, conformément aux modalités d'évaluation décrite ci-dessous.
A défaut, le jury peut valider l'expérience du candidat pour une partie des connaissances, aptitudes et compétences et se prononcer sur celles qui, dans un délai de cinq ans à compter de la date de notification de la décision du jury, devront faire l'objet d'un contrôle complémentaire et d'une nouvelle évaluation par le jury pour l'obtention du diplôme.
En cas d'attribution partielle, les compétences validées valent dispense d'une ou plusieurs épreuves de l'examen telles que définies par l'
arrêté du 16 juin 2003 et des enseignements correspondants prévus par l'arrêté du 16 décembre 1992.
Le
dossier de demande de validation des acquis de l'expérience doit être retiré par le candidat auprès des centres de formation à l'enseignement de la musique désignés par le ministre de la culture et de la communication. Ces centres sont chargés de l'instruction des dossiers de demande de validation des acquis de l'expérience et de l'organisation des jurys de validation.
Les deux centres opérateurs désignés se répartissent les disciplines du DE :
   -    
Cefedem - Centre de formation des enseignants de la musique d'Ile-de-France
182 avenue Paul Doumer
92500 Rueil-Malmaison
tél : 01 41 96 20 00
fax : 01 47 14 11 24
mail :
ifem@wanadoo.fr
Accordéon, basson et fagott, clarinette, cor, cornet, direction d’ensembles vocaux, flûte traversière, formation musicale, guitare, hautbois et cor anglais, jazz, musiques actuelles amplifiées, percussions, saxophone, trombone, trompette, tuba.
Informations par téléphone les mercredis et vendredis de 14h00 à 18h00.
   -    
CESMD - Centre d'études supérieures musique et danse de Toulouse
Service VAE
14 place de Bologne
31000 Toulouse
tél : 05 34 30 93 82
mail :
chantalcivel@cesmd-toulouse.fr
www.cesmd-toulouse.fr
Accompagnement, alto, chant, contrebasse, direction d’ensembles instrumentaux, harpe, instruments anciens (clavecin, flûte à bec…), musiques traditionnelles, orgue, piano, violon, violoncelle.
Le candidat est évalué sur la base d'un dossier et un entretien et, le cas échéant, par une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.

    -    
Le dossier
Le contenu du dossier doit permettre d'établir le lien entre la pratique professionnelle et les compétences visées : attestations de diplômes et de formation, programmes de concerts, articles de presse, enregistrements... et comporte les justificatifs de carrière pédagogique du candidat : cursus et niveau des élèves, programmes d'auditions, attestations du directeur d'établissement ou des employeurs, projet pédagogique.
Au travers des différentes pièces qui constituent son dossier, le candidat doit fournir les éléments permettant d'identifier le niveau de sa pratique et de son expérience musicale, présenter ses expériences pédagogiques et artistiques ainsi que les éléments éclairants de son parcours personnel.
Le dossier du candidat doit permettre au jury d'apprécier sa connaissance des modalités de conception et de structuration d'un projet pédagogique dans le cadre des cycles de l'enseignement initial de la musique ainsi que sa capacité à situer le rôle et les missions d'un diplômé d'Etat au sein de ce projet.

    -    
L'entretien (durée : 45 minutes)
Au cours de l'entretien, le jury s'attache à vérifier les connaissances du candidat ainsi que sa capacité à évaluer son propre travail et à en concevoir une approche critique au regard de son expérience, de sa connaissance de l'environnement professionnel et de sa culture musicale et plus largement artistique.

    -    
La mise en situation professionnelle
a) Mise en situation musicale (Durée : 30 minutes)
A la suite de l'entretien avec le candidat, le jury définit, le cas échéant, la nature des mises en situation musicale qui lui permettront de compléter son information. Ces mises en situation peuvent comporter, selon la discipline visée et les compétences à vérifier, une épreuve d'interprétation d'un programme diversifié, en soliste, en ensemble, une épreuve d'analyse ou de culture musicale, une épreuve de lecture à vue, une épreuve de composition, une épreuve de direction d'ensemble instrumental ou vocal. L'épreuve d'interprétation est précédée d'une présentation orale du candidat, qui expose et justifie ces choix.
Les mises en situation musicale sont évaluées par deux examinateurs spécialisés désignés par le préfet de région : une personnalité qualifiée ou un représentant du directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles, proposés par celui-ci et un professeur titulaire du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de musique dans la discipline du candidat.
Les examinateurs dressent un rapport d'évaluation de l'épreuve à l'attention du jury. Ils peuvent échanger avec le candidat sur sa prestation à l'issue de celle-ci.
La mise en situation musicale permet aux examinateurs d'évaluer selon le cas le candidat sur sa connaissance des styles et des langages, sa maîtrise des techniques instrumentales ou vocales, son choix de répertoire et ses connaissances théoriques.
b) Mise en situation pédagogique
(Durée totale : 40 minutes)
Le candidat assure un cours comprenant une phase de travail individuel et une phase de travail collectif. Ce cours est évalué par deux examinateurs spécialisés désignés par le préfet de région : une personnalité qualifiée ou un représentant du directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles, proposés par celui-ci et un professeur titulaire du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de musique dans la discipline du candidat.
Ce cours se termine par un bilan établi par le candidat lors d'un bref entretien avec les examinateurs.
Les examinateurs dressent un rapport d'évaluation de cette épreuve à l'attention du jury. Ils peuvent échanger avec le candidat sur sa prestation à l'issue de celle-ci.
Par la mise en situation pédagogique, les examinateurs s'attachent à observer les compétences pédagogiques du candidat au service d'une proposition artistique affirmée, sa relation à l'élève et au groupe, sa capacité à établir une relation fondée sur l'exigence et sur l'écoute, sa capacité à orienter le travail de l'élève ou du groupe et à en développer l'autonomie en sollicitant leur concours actif. »

                                                                                                haut de page

 






Copyright(c) 2003 MUSICIENS FO Tous droits réservés.